Top 7 des maladies les plus courantes du cerisier

Top 7 des maladies les plus courantes du cerisier

D’origine Asiatique Orientale, le cerisier est un arbre très prisé dans plusieurs pays. Cet arbre produit de beaux fruits en période d’été et donne de magnifiques fleurs roses entre mars et avril. Quand on en possède dans son verger, il est clair que les récompenses convoitées sont énormes. Pourtant, il peut être très vite attaqué ou menacé par des maladies en absence d’attention. Voici le top des maladies les plus courantes du cerisier.

Les ravageurs du cerisier 

Concrètement, les maladies les plus courantes de cet arbre fruitier sont classées en deux groupes. Les ravageurs encore appelés insectes sont les premiers. Ils sont les plus virulents et empêchent l’arbre.de bien se développer. Voici les différents ravageurs du cerisier.

A lire également : Découvrez votre fleuriste expert à Gujan-Mestras

La mouche de la cerise

La mouche cerise est un insecte qui affecte généralement tous les arbres fruitiers. Il se nourrit des fruits de l’arbre et empêche les propriétaires de faire des récoltes. Cela signifie que ce ravageur se réserve seul le plaisir de goûter les cerises. 

En effet, on la retrouve pendant la période allant de mai à juillet autour du cerisier. Ses larves grossissent grâce aux fruits de l’arbre qu’elles consomment. Mais, en plus de se développer, les larves restent en terre au pied de l’arbre. Cette démarche d’hibernation hivernale leur permet de ressortir encore au printemps. 

A lire également : Quels types de verrières personnalisées et services sont proposés chez AB ?

Cependant, on peut faire un traitement préventif pour en venir à bout. On les piège chromatiques jaunes des experts sont un début. Une pulvérisation d’argile verte à la base du cerisier ou dès l'apparition des premières mouches conviendrait.

Le puceron noir du cerisier

Ce ravageur se présente principalement au printemps. Pour le savoir, il suffit de vérifier s’il y a enroulement des feuilles et une altération des tiges. Pourtant, les œufs ont été pondus à l'automne. En effet, le traitement de cette maladie n’est pas compliqué contrairement à la précédente. 

Il suffit de placer d’autres insectes sur l’arbre qui feront tout le boulot. Utilisez donc les œufs de chrysope ou les larves de coccinelles en particulier celles qui ont deux points. Ensuite, pour prévenir le puceron noir, évitez les engrais trop riches en azote. Ce sont eux qui favorisent les colonies de pucerons tout comme les tailles sévères de l'arbre. 

La chenille arpenteuse

Encore appelée cheimatobie, cet insecte mange à la fois bourgeons dès leur apparition et les feuilles du cerisier. La chenille arpenteuse peut faire ravage si on ne résout pas rapidement le problème. Pour ce faire, on suggère de nombreuses solutions bio qui peuvent aider. L’introduction d’autres insectes prédateurs sur l’arbre est une option efficace et sûre. Cela peut aussi faire office de traitement préventif. Un insecticide biologique à base de BT (bacille de Thuringe) est conseillé.

Les infections du cerisier

La deuxième catégorie des maladies du cerisier concerne les infections de l’arbre. Il en existe plusieurs mais avec des traitements qui permettront la préservation du cerisier.

La pourriture grise

C’est une maladie virulente du cerisier qui se distingue facilement. En effet, les fruits sont remplis de trace grisâtre et sont pourris. Les fleurs du cerisier quant à elles, sèchent et tombent. Pour traiter cette maladie, il faut très vite se magner. 

Pour ce faire, taillez et retirez les parties trop infectées de l’arbre. Il est également possible de recourir à la décoction de prêle pour soigner le cerisier. Cette décoction est très efficace et cela favorise la prévention qualitative de la prochaine récolte. 

La moniliose

La moniliose est une infection qui évolue lentement. Cela signifie qu’elle débute par l’apparition d’une tâche sur le fruit et finit par la pourriture des fruits et leur dessèchement. On recommande une solution de prêle pour traiter cette maladie. 

Il s’agit d’une solution naturelle et simple à utiliser. L’aspersion du silicate de soude sur le tronc en hiver est une solution préventive. Cela permet d’empêcher la prolifération des champignons à la base de cette infection.

La cylindrosporiose

Le printemps et l’automne sont les périodes de manifestation de la cylindrosporiose. Elle provoque des tâches sur le cerisier ainsi qu’un dessèchement. Une infusion de prêle serait très efficace pour son traitement. Pour la prévenir, faites attention à l’humidité et l’exposition du cerisier.

L’anthracnose

L’anthracnose représente une autre maladie assez courante de cet arbre fruitier. Elle se manifeste par des feuillées qui dessèchent et ce sont des lichens la cause. Son traitement consiste à éviter sa propagation notamment en taillant en enlevant le feuillage affecté. Après, il faudra directement les brûler. Faire des soins de la composition du sol de plantation contribue à prévenir l’anthracnose.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés